Lilyane Clémente
Thérapeute
56 ans

Genève

Auteur de plusierus livres, dont 3 professionnels (à compte d'auteur) 1) l'hypnose protocolaire, 26 protocoles 2) l'hypnose protocolaire : 21 récits de séances 3) Trois protocoles pour rester zen. Auteur d'une trilogie (à compte d'auteur) : l'immeuble enchanté.
Envoyer un message
Mes passions

La connaissance pourrait être ma passion principale. J'aime écrire, apprendre, connaître et surtout partager. J’aime inventer, découvrir mais aussi créer.

Profil littéraire

J'aime le monde littéraire qui mélange réel et imaginaire. J'ai écrit (à J'aime le monde littéraire qui mélange subtilement le réel et l’imaginaire. J'ai écrit (à compte d'auteur) une trilogie fantastique qui s'appelle "L'immeuble enchanté".

Mon métier

Je suis thérapeute depuis 15 ans et je pratique également l'hypnose thérapeutique.

Mes références

J’aime le monde du fantastique, Edgar Allan Poe, Buzzati. J’aime le monde et l’écriture de Patrice van Eersel (le parfum)

Mes projets de livre

J'aimerai beaucoup éditer à compte d'éditeur ma trilogie "L'immeuble enchanté" qui mérite d'être lue. Je vous joins ci-dessous, un petit article de presse qui m'avait publié dans un journal local. Il résume bien mon parcours : ----------- Article paru dans les ‘Nouvelles d’Onex’ du 24 avril 2013. Journaliste, Sophie Kurer Lilyane Clémente, auteur de contes fantastiques et d’histoires enchantées, nous livre son premier roman, opus d’une trilogie qui promet de merveilleux moments de lecture entre rêve et réalité. Habitante de Lancy, Lilyane Clémente, adepte des mondes parallèles et fascinée depuis l’enfance par le monde merveilleux de l’irréel, écrit par goût et par passion. Rencontre avec une femme à la fois énigmatique et espiègle : Lilyane, depuis quand écrivez-vous ? Depuis l’enfance. J’ai toujours aimé les contes et les histoires fantastiques, qui me faisaient et me font toujours voyager. Je m’ennuie vite en lisant, j’aime le suspens et me balader sur des chemins de traverse, inattendus et surprenants. J’aime les histoires extraordinaires, qui ont du relief. C’est donc tout naturellement que mes récits s’articulent autour de la frontière entre réel et irréel, entre rêve et réalité. J’ai eu un véritable déclic au collège, lorsqu’un professeur nous a fait découvrir les auteurs surréalistes. Un monde s’est ouvert à moi. Je pouvais enfin écrire mes histoires et être persuadée qu’une orange était bleue par exemple (référence à la citation de Paul Eluard : « La Terre est bleue comme une orange »). Comment en êtes-vous venue à l’écriture d’un livre ? Au fil du temps, je me suis mise à participer à des concours d’écriture. Et j’ai eu la chance de terminer souvent dans le top trois. Après l’un de ces concours, un juré m’a encouragée à écrire un livre réunissant quelques uns de mes contes. Deux options s’offraient à moi : soit écrire un recueil de contes à la Edgar Allan Poe - sans lien entre les différentes histoires - soit justement trouver un lien pour les réunir et en faire un seul et unique récit. J’ai opté pour la seconde solution. Il m’a fallu beaucoup de travail pour arriver à lier mes différents contes et que l’histoire prenne forme. Ma solution a été de réunir les différents protagonistes sous un même toit. Et c’est ainsi qu’est né « L’immeuble enchanté ». Chaque locataire a son étage, chaque conte a sa place. Les histoires se lient les unes aux autres tout en restant uniques. Cet immeuble devient un nouveau personnage, il respire, bouillonne, vit. Dans le prochain livre il prendra encore de l’importance en s’incarnant d’autant plus. Le suspens sera au rendez-vous ! Un premier roman fabuleux, comparable à un livre plein d’humanité et de rencontres merveilleuses comme « L’élégance du hérisson » (Muriel Barbery) ou encore à un best seller tel que « L’ombre du vent » (Carlos Ruiz Zafon). Des personnages simplement humains et attachants, flirtant avec un monde parallèle à la fois mystérieux, merveilleux et inquiétant. Un voyage fantastique à travers le monde, durant lequel l’amour et la mort se côtoient. Une lecture dont on ne ressort pas indifférent et qui laisse des traces. Fort heureusement, bientôt il y aura une suite ! Mais encore quelques citations qui continuent à résonner dans nos esprits « La vie n’est qu’un passage, qui doit servir à tous. » (page 24) ou « Le rêve est l’appendice de la réalité, c’est le passage à l’inconscient des sentiments refoulés, repaire de blessures inavouées et secrètes. » (page 82). De réels petits bijoux à découvrir… Sophie Kurer

Mes Livres

Contemporain
7.00/10

Trois jours pas comme les autres

Jeanne Darcin apprend, par une infirmière de l’hôpital, que sa mère vient d’être hospitalisée, que c’est grave et qu’elle doit s’y rendre au plus vite. Lorsqu’elle arrive à son chevet, sa mère lui avoue qu’elle a une sœur jumelle et que son...

131 pages