Paul Marion

Paul Marion
26 ans / Meistratzheim
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Fantastique Jeunesse Nouvelles/Conte Essais Actualité/ Politique
Inscrit(e) le : 02-Feb-2012
Envoyer un message

« Etudiante en droit »

J'ai évalué 1 livre(s).

Votre fiche de lecture

5.00 Appréciation Globale

7.00 Appréciation Littéraire

La Dernière Prophétie Des Andes

|
Une lettre datée de la Seconde Guerre mystérieusement parvenue, de nos jours.
Un quipu incomplet qui détient le secret de toutes les prédictions andines.
Un manuscrit écrit par un ecclésiastique en 1534, retrouvé dans un monastère équatorien, qui indique l’emplacement du trésor d’Atawalpa.
Un disque en or, objet emblématique des croyances andines, qui détiendrait des pouvoirs surnaturels.
Ce sont là des indices qui permettraient de retrouver la trace des derniers incas qui ont fui les persécutions espagnoles alors qu'un professeur d'Histoire parti en expédition en 1943 a mystérieusement disparu
Les enquêtes menées par des personnages séparés par 5 siècles vont s’entremêler et plonger le lecteur dans une atmosphère étrange et déroutante

Mon résumé

Une jeune journaliste est embauchée pour rédiger la biographie d'un certain Louis-Henri Marcillac, un ancien professeur spécialisé dans les civilisations sud-américaines. En exumant son passé, elle découvre l'existence d'une très vieille prophétie.

Appréciation générale

En une phrase : Certes, l'époque des Incas présente une certaine originalité par rapport aux autres romans du même genre qui basent plus souvent leur intrigue au Moyen-Age ou pendant la Seconde Guerre Mondiale. Pourtant, cet aspect du livre n'a pas su me passionner. Chaque passage où l'auteur nous transportait chez l'Inca me paraissait long. J'étais impatiente qu'ils se terminent pour retrouver Chloé et Louis-Henri. Leurs histoires m'ont bien plus intéressé.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Le roman est divisé en trois grandes périodes historiques : notre époque, pendant la Seconde Guerre Mondiale et la période des Incas un peu avant l'invasion par les Espagnols. Personnellement, j'ai surtout apprécié les deux premières et la manière dont elles se répondaient. En effet, une certaine dynamique se dégage. Quand Chloé écrit la biographie, nous basculons tout de suite dans le passé. Finalement, nous ne sommes pas seulement les spectateurs de la vie de Marcillac mais, d'un certain côté, nous sommes aussi des acteurs.

Autres commentaires

Style littéraire : J'ai beaucoup aimé les petites citations au début de chaque chapitre. Ils sont véritablement en relation avec ce qui va suivre et j'ai trouvé que c'était absolument génial. Cependant, je dois tout de même émettre un petit bémol. J'ai trouvé que la liaison entre certains paragraphes n'étaient pas assez fluide, notamment dans le prologue où l'auteur passe peut-être trop vite d'une idée à l'autre.

Mon sentiment sur le titre du livre : C'est un titre assez classique pour ce genre de romans. Il y a une touche de mystère qui donne envie d'en savoir plus.

Ce que je pense des personnages : De ma lecture, je n'en retiens que deux : Chloé et Louis-Henri. J'ai trouvé la première très attachante. Elle est la touche douceur du roman. Son caractère est contrebalancée par celui plus mystérieux de Louis-Henri Marcillac. Il est plutôt là pour amener l'action.

Ce que je pense du thème général du livre : La dernière prophétie des Andes se classe dans le genre des policiers historiques. Le côté historique est bien mis en avant. En revanche, au bout d'une centaine de pages, j'attendais toujours que le côté policier arrive histoire qu'il amène un peu plus de rythme au roman.

Ce livre ferait-il un bon film ? : J'ai arrêté ma lecture vers la moitié du livre car je n'accrochais vraiment. Du coup, je ne pense pas qu'il ferait un bon film. Je me suis quand même un peu ennuyée.