Auberger Pascale

Auberger Pascale
26 ans / SAINT JEAN DE LA RUELLE
Genres évalués :
TOUS LES GENRES LITTERAIRES TOUS LES ROMANS Contemporain Historique Aventure Autobiographique Sentimental Policier Thriller Jeunesse Nouvelles/Conte Poésie Théâtre Essais Actualité/ Politique Témoignages Sociologie Document Histoire Pratique Humour Divers Erotique
Inscrit(e) le : 23-May-2008
Envoyer un message

« sans profession »

J'ai évalué 29 livre(s).

Votre fiche de lecture

Notes non divulguées ou indisponibles pour l'instant

L'ABSENT AUSTRALIEN

Suite à une déception amoureuse, un jeune homme s'enfuit loin, pour l'Australie. Sa quête d'aventures, le bush, sa rencontre avec les autres. Quinze années. La réussite. Un accident le défigure. Mais toujours la même obsession : LA revoir. Son retour avec son visage anonyme..

Mon résumé

Est-il possible d'exorciser l'obsession de revoir l'être aimé qui vous a trahi en changeant de continent? C'est la question à laquelle tente de répondre un jeune homme qui décide d'émigrer en Australie pour guérir d'une déception amoureuse. Les années passent. Il sera amené à changer de visage et d'identité . L'intervention du hasard provoque son retour anonyme... Le reconnaitra-t-Elle?

Appréciation générale

En une phrase : Une magnifique fuite en avant - destination l' Australie - menée tambour battant par un homme trahi en amour . Plaisir de lire assuré.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : J'ai passé un excellent moment de lecture . La description psychologique des sentiments amoureux vécus par les deux personnanges principaux pris à leur propre jeu de la séduction avec ses non-dits, sources de malentendus. J'ai trouvé très réussie la description des dommages collatéraux , de l'impact venimeux qu'entraine inévitablement ce jeu de "cours après moi que je t'attrape " sur leur amour. J''ai aimé aussi la diversité des péripéties qu'est amené à vivre le jeune homme au cours de sa fuite en avant . J'ai aimé refermer le manuscrit avec l'impression de m'être enrichie sans qu'il n'y paraisse de connaissances sur la terminologie basique martime, les rites qui peuvent être pratiqués par les "natifs" australiens, etc... (un grand merci à l'auteur). J'ai été sensible à quelques fulgurances stylistiques.

Autres commentaires

Style littéraire : J'ai trouvé le style très réussi. Le texte fourmille d'images et d'expressions pétillantes de réalisme. Le récit se lit d'une traite.

Mon sentiment sur le titre du livre : Je me suis interrogée. Pourquoi" L' absent australien"? Il semble privilégier l'absence du jeune homme émigré en Australie. Or, sauf incompréhension de ma part, l'absence, ici, est un manque cruellement éprouvé de façon plus ou moins récurrente par les deux amants. De plus, il m'a semblé que le texte exprimait surtout le "manque" ressenti par le jeune homme que l'on suit de bout en bout du texte, obsédé par l'image de la femme aimée, bien qu'émigré en Australie, tandis qu'Elma, restée en France, occupe moins de place dans le récit même s'il lui arrive de penser de façon sporadique à l"absent australien". Un titre comme " l'Australie pour renaitre " ou quelque chose comme ça serait peut-être moins ambigu? et ferait , me semble-t-il, tout aussi bien allusion à l'Australie où le jeune homme a émigré et à ses changements de visage et d'identité... mais peut-être que l'ambiguité était voulue?

Ce que je pense des personnages : Tous réussis

Ce que je pense du thème général du livre : J'ai été sensible à l'impact calculé de l'absence dans le jeu de la séduction, à l'importance du hasard dans les rencontres que la vie peut nous offrir.

Ce livre ferait-il un bon film ? : oui