Espagnet Soulioudis
Espagnet Soulioudis
fonctionnaire
56 ans

ABLIS

Statut
Lecteur d'Or - 47 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES ROMANS
Historique
Aventure
Sentimental
Policier
...
Livres téléchargés
127
Moyenne des notes attribuées
7.15/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

8.63 Appréciation globale

9.00 Appréciation Littéraire

La mue de l'assassin

EN LIBRAIRIE.

Florian se réveille sur un lit d'hôpital. Il ne se souvient de rien. Son corps est recouvert de bandages. Ses membres sont engourdis. Il est pris de nausées lorsqu'il voit le sang s'épandre à son entrejambe.
Quel genre d'opération a-t-il bien pu subir ?
Il tombe lourdement de son lit, et percute, au sol, un cadavre. Un homme, d'un certain âge, poignardé. La panique le prend. Il doit sortir d'ici !
Sans comprendre pourquoi, il flaire le danger. Fuir, voilà ce qui l'importe pour l'instant. Mais alors, il n'a aucune idée de l'endroit où il se trouve. A quoi rime cette salle, trop petite, trop sombre ? Que découvrira-t-il à l'extérieur ? Une contrée inconnue, probablement périlleuse dans son état.
Or, n'est-ce pas moins inquiétant que l'état de ce corps, le sien, qui se cache derrière ces bandages… ?

Mon résumé

Florian ou Flora, se réveille amnésique sur une table d'opération dans une camionnette. Au sol git un cadavre. Fuir à travers la forêt semble la seule solution. Maddie qui est guérisseuse, décide de l'aider. Cathy, major de la gendarmerie nationale, va mener l'enquête sur ce cadavre et celui d'une femme retrouvée dans une voiture brûlée à côté.

Appréciation générale

En une phrase : Un bon polar à lire, dont le suspence est maintenu jusqu'au bout. Une fin inattendue.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : La complexité du personnage principal

Autres commentaires

Style littéraire : Très bonne écriture, agréable à lire. Equilibre entre les descriptions et les dialogues, ou monologues.

Mon sentiment sur le titre du livre : Parfait

Ce que je pense des personnages : Bien décrit surtout le personnage principal de Flora avec ses doûtes et interrogations. La gendarme par contre on tourne un peu trop autour du fait qu'elle est grosse (redondance). On a du mal a comprendre Geoffrey le neveu (on s'y perd un peu).

Ce que je pense du thème général du livre : Bonne idée originale. Dès le début (un peu sanglant) on est accroché.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui, mais il faudrait ajouter des scènes finales, la fin arrive trop vite.