Pascal Marie

Pascal Marie
26 ans / PLOUARET
Genres évalués :
Sentimental Policier Thriller Fantastique Science Fiction
Inscrit(e) le : 08-Sep-2009
Envoyer un message

« COMMERCIALE »

J'ai évalué 5 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.56 Appréciation Globale

8.00 Appréciation Littéraire

Celle qui ne pleurait jamais (évalué avec titre : Mauvais sang)

LAURÉAT DU PRIX DU POLAR / PRIX FEMME ACTUELLE 2017. ACTUELLEMENT EN LIBRAIRIE.

Séverin semble bien avoir raté sa vie : un divorce, une fille qui se passerait volontiers de son père, un boulot de flic sans intérêt et des troubles de la personnalité qui ont achevé de faire le vide autour de lui. Lorsqu’il se rend sur la première scène de crime de sa carrière, son seul désir est de se débarrasser de l’affaire au plus vite. Mais il va très vite comprendre que ce meurtre le concerne bien plus qu’il ne s’y attendait. Une trace génétique est trouvée sur les lieux du crime et l’assassin est tout désigné. Mais pour Séverin, il est hors de question d’accepter l’évidence. Déterminé à retrouver le véritable tueur, il décide de suivre son propre instinct.
Jusqu’à la plus effrayante des vérités.

Mon résumé

Un policier voit son ex femme impliqué dans un meurtre, mais celle ci dîsparait, et il doit garder sa fille avec laquelle il n'a pas d'affinité. Il décide d'enquêter de son côté.

Appréciation générale

En une phrase : Un bon livre pour ceux qui aime les policiers

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Une histoire originale, un personnage qui nous emmène avec lui dans son enquête

Autres commentaires

Style littéraire : Le livre est facile à lire

Mon sentiment sur le titre du livre : Je ne le trouve pas judicieux, plutôt un titre du style=mauvais choix?

Ce que je pense des personnages : Severin, malgré qu'il soit taciturne, on accroche assez bien. Gabrielle, une ado rebelle, qui a du mal à nouer des liens avec son père Sarah, au final on a pas bcp le temps de la connaitre

Ce que je pense du thème général du livre : Un thème original, qui traite de l'incidence d'une mauvaise enfance sur l'adulte

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui