Auberger Pascale

Auberger Pascale
25 ans / SAINT JEAN DE LA RUELLE
Genres évalués :
TOUS LES GENRES LITTERAIRES TOUS LES ROMANS Contemporain Historique Aventure Autobiographique Sentimental Policier Thriller Jeunesse Nouvelles/Conte Poésie Théâtre Essais Actualité/ Politique Témoignages Sociologie Document Histoire Pratique Humour Divers Erotique
Inscrit(e) le : 23-May-2008
Envoyer un message

« sans profession »

J'ai évalué 24 livre(s).

Votre fiche de lecture

10.00 Appréciation Globale

10.00 Appréciation Littéraire

LE DARON

Le daron c'était mon père, un homme de principes, issu de la communauté des gens du voyages. Ce bohémien, ce yéniche, résistant et déporté, a, en quelque sorte, sacrifié sa vie pour que celle de ses fils soit meilleure. "Le daron" est l'histoire originale et colorée d'une famille pittoresque. C'est une histoire d'amour.

Mon résumé

Quand le cœur d'un fils parle à son père tout juste décédé, cela donne "Le Daron". C'est un très beau texte qui fleure bon l'hommage respectueux ,admiratif, plein de reconnaissance pour les valeurs que cet "homme de principes" a inculqué par l'exemple. Mais par-delà le message d'amour il y a le témoignage du cheminement accompli par ce Yéniche issu d'une communauté de gens du voyage qui traversa tant bien que mal nombre de conflits du début du XX° siècle à nos jours.

Appréciation générale

En une phrase : Un hommage poignant d'un fils à son père Yéniche du siècle dernier à nos jours.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : J'ai de suite été conquise. J'ai été touchée par les passages que j'ai trouvés poignants comme par exemple la rumeur provoquée par le retour de Louis revenu indemne des combats, (pensez donc!) , les injustices issues de la condition de gens du voyage. J'ai salué le passage très documenté consacré à la résistance,etc... Quel plaisir de lire aussi la très grande faculté de rebondir du Daron, et avant lui ses aïeux, dans l'adversité pour assurer le quotidien jusqu'au sacrifice parfois de certaines coutumes et aussi ses trésors d'ingéniosité pour duper sans vergogne les gadgés.Bref, un coup de cœur!

Autres commentaires

Style littéraire : J'ai aimé le style simple et la façon de tracer par petites touches le portrait de ce père tant aimé et admiré. J'ai volontiers adhéré au développement de ses réflexions engendrées par l'air du temps au fur et à mesure de son cheminement et à leurs interprétations faites par l'auteur.J'ai aimé aussi l'emploi de certains termes du langage propre aux Yéniches.

Mon sentiment sur le titre du livre : Il dit tout.

Ce que je pense des personnages : J'ai noté la présentation (en 13) étapes marquantes de la vie du personnage principal, chacune épousant parfaitement la chronologie de ce qui l'a construit. Cela met en avant l'évolution des personnages de cette famille face aux conflits issus de leur condition singulière de gens du voyage.engluée dans l'époque tourmentée des deux guerres.

Ce que je pense du thème général du livre : J'ai évidemment été sensible au témoignage quasi historique de ce texte d'autant qu'il me rappelle une époque que j'ai vécue.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui