Fort
Fort
employée
38 ans

Poitiers

Statut
Lecteur d'Or - 39 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES GENRES LITTERAIRES
TOUS LES ROMANS
Sentimental
Policier
Thriller
...
Livres téléchargés
49
Moyenne des notes attribuées
5.69/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

8.86 Appréciation globale

7.90 Appréciation Littéraire

Scellés

Mathilde Danjou, ancienne criminologue au sein du FBI et aujourd'hui spécialiste en psychologie criminelle au parquet de Paris, était venue sur Dijon pour traquer un tueur sanguinaire l'hiver dernier. Après avoir trouvé l'amour auprès du commandant Arthur Vaillant de la DIPJ bourguignonne, la voilà confrontée cet été à un pervers qui émascule ses victimes. Pourtant elle en est persuadée, elle a déjà arrêté ce psychopathe il y a dix ans et il moisit dans une prison américaine. Un copycat sévirait-il à Dijon ou serait-ce juste une histoire plus personnelle pour la belle criminologue ? Une plongée cauchemardesque pour cette ancienne agent habituée aux pires horreurs.

Mon résumé

Un homme copie un tueur en série américain pour se venger d'une psycho-criminologue qu'il considère comme responsable de la mort de son ami d'enfance.

Appréciation générale

En une phrase : Les ficelles sont un peu grosses mais l'histoire se tient quand même.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : C'est bien écrit donc ça se lit facilement.

Autres commentaires

Style littéraire : C'est un style plutôt propre, à quelques exceptions près. Page 97, il y a une phrase qui ne vaut rien : « Un con, c'est un con » et comme un con, ce n'est rien de précis, je n'ai pas compris qui était le con. Est-ce que c'est Arthur qui est con parce qu'il est têtu ou est-ce que c'est le chef qui même lorsqu'il est juste reste con parce que Arthur a décidé une fois pour toute qu'il en serait ainsi ? A part ça, il y a une tendance assez prononcée à confondre imparfait et infinitif et des usages inappropriés du passé simple notamment. Et le pauvre médecin légiste traîne tout le long le boulet de se faire appeler « mon Paul » et jamais simplement Paul.

Mon sentiment sur le titre du livre : Scellés, cela doit renvoyer au pacte entre William et Tommy et au fait que Tommy prenne la place de William à sa mort. Et par extension au destin de Mathilde et des outils de vengeance de Tommy. Ça va.

Ce que je pense des personnages : Je n'ai pas aimé les personnages. Arthur est assez inexistant comme policier et ce diminutif d'Artie le rapetisse un peu plus. Mathilde paraît trop faible.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème général semble être comment importer une psycho criminologue en France et la réponse serait : en important un criminel américain.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Ça peut faire un film. On sent bien dans tout ce baratin autour de ce tueur en série, qui a en fait peu de rapport avec le fond de l'histoire, qu'on est dans le visuel plus que dans la réflexion.