Fort Valerie
employée
38 ans

Poitiers

Statut
Lecteur d'Or - 40 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES GENRES LITTERAIRES
TOUS LES ROMANS
Sentimental
Policier
Thriller
...
Livres téléchargés
49
Moyenne des notes attribuées
5.55/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

6.33 Appréciation globale

4.00 Appréciation Littéraire

Transcendance

Dans une petite ville de l’Arkansas, Sullivan et Jesse sont poursuivis depuis leur adolescence par un assassin qui égorge leurs connaissances féminines et envahit peu à peu leurs vies.
Lorsque Sullivan découvre l’identité de l’Egorgeur de Little Rock, il décide de comprendre par lui-même ce qu’il s’est vraiment passé, et de réaliser par la même occasion son rêve d’écrivain accompli. Un voyage initiatique et dangereux qui l’emmènera dans les bas-fonds des prisons, de son esprit et de celui de son ami.
Sans le savoir, Sullivan vient de tomber dans un piège dont ni lui ni sa famille, ne pourra se sortir indemne.
Un piège qui porte la marque sanguinaire de tous les tueurs en série.

Mon résumé

Un homme tue des femmes et raconte ses meurtres à son ami pour qu'il en fasse un roman, jusqu'au jour où son ami le tue et endosse ses crimes pensant devenir célèbre mais ça échoue. Il n'a qu'une fan qui décide de tuer les seules personnes qui comptent encore pour lui, sa sœur et sa mère. Il finit par être exécuté dans l'indifférence.

Appréciation générale

En une phrase : ça ressemble à un délire alcoolisé. C'est beaucoup trop long et répétitif.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : C'est pas commun.

Autres commentaires

Style littéraire : C'est tout haché. C'est difficile à lire parce que ça manque de lien. Il n'y a pas trop de fautes mais « près » est à chaque fois écrit « prés », la première fois j'ai cru à une faute de frappe mais après c'est agaçant. Comme il y a beaucoup de copié-collé, on retrouve à chaque fois « date présumé » et « pas de marques » et d'autres fautes que j'ai relevé mais le niveau ne mérite même pas de les citer.

Mon sentiment sur le titre du livre : Le titre convient bien. C'est vrai qu'il annonce bien le délire sous substance, en fait.

Ce que je pense des personnages : Les personnages sont creux. Je me suis quand même identifiée à Jenny quand elle regarde le livre reçu par Sullivan : « c'était évident que le livre promettait d'être une pure daube. Mais il fallait qu'elle le lise, qu'elle le cerne... ». C'est un peu ce que j'ai ressenti après avoir lu quelques chapitres.

Ce que je pense du thème général du livre : Un homme qui se perd entre fantasme et réalité. En concentré et avec une écriture plus dynamique, ça pourrait peut-être présenter un intérêt mais là, le lecteur se noie dans l'ennui.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Non