Guerreiro Alexandra

Guerreiro Alexandra
37 ans / Margency
Genres évalués :
Contemporain Policier Thriller
Inscrit(e) le : 07-Jan-2015
Envoyer un message

« Assistante juridique en propriété intellectuelle »

J'ai évalué 24 livre(s).

Votre fiche de lecture

5.17 Appréciation Globale

7.50 Appréciation Littéraire

Al Baas (l'ennemi de l'intérieur)

Juin 2015 : un journaliste est retrouvé à Alep par les services secrets français. Celui-ci affirme avoir passé les derniers mois retenu en captivité par un groupe de mercenaires qui se ferait appelé Al Baas, et dont l'un des membres serait français. Une trépidante enquête va donc commencer pour Marc Delmat, l'un des meilleurs agents de la DGSE, afin de découvrir qui est ce français.

Mon résumé

Marc Delmat est agent à la DGSE. lorsqu'il débrief un otage français retenu à Alep et tout juste libéré, il se retrouve sur la piste d'un groupe appelé "Al Baas" et qui compterait parmi ses membres un français. Inquiet, Marc Delmat commence son enquête, aidé par un de ses contacts sur place Elie et une agent de la DGSI Louisa. Bien vite, leur enquête les conduit à Lyon puis Montréal...sur les traces d'une mystérieuse clinique appelée "la résurrection". Mais quel est le lien avec des supposés groupes terroristes en Syrie. Et comment ce français, Bastien Scalvoni, s'est-il retrouvé mêlé à tout ça? Comment passe-t-on d'ennemi public n°1 à héro en quelques jours?

Appréciation générale

En une phrase : Bon polar, bien écrit et bien documenté. La situation géopolitique de la Syrie et le terrorisme en France sont utilisés de façon subtile, l'actualité en France se mêle à la fiction de manière intelligente. L'auteur montre qu'il s'est bien documenté mais n'en étale pas trop (ce qui aurait perdu et peut-être lassé le lecteur) et utilise juste le nécessaire pour servir son intrigue. le style et la mise en page sont très visuels et on croirait lire le script d'un film ou d'une série.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : rythmé. va à l'essentiel. sans détail superflu. Très bien documenté. personnages crédibles même si on ne sait rien d'eux. Quasiment aucune faute d'orthographe!

Autres commentaires

Style littéraire : Style clair, fluide. Pas de chichi ni de phrases trop longues. Rythmé. vivant. C'est un livre qui se lit très facilement. pas de faute.

Mon sentiment sur le titre du livre : Ce nom d'origine arabe a une signification bien particulière et selon comment il est interprété, il met les personnages sur différentes pistes. c'est la clé pour comprendre ce qui est arrivé à Bastien Scavolni. Il résume très bien le contenu de l'intrigue.

Ce que je pense des personnages : Peu de personnages. tout tourne autour de 4 personnages principaux/ Marc Delmat, agent de la DGSE. On ne sait pas grand chose de lui. Pas de description physique. on sait juste qu'il a une quarantaine d'années, qu'il boit du café et qu'il aime travailler chez lui. C'est très peu pour s'attacher à un personnage et suscité la sympathie (ou autre) du lecteur. Idem pour Louisa Benssedick, agent à la DGSI ou Elie Guemoun, l'agent de terrain de Marc. Finalement c'est sur BAstien Scavolni qu'on a le plus d'informations, le portrait le plus détaillé. Présenté comme terroriste, bizarrement le lecteur s'attache à lui plus qu'aux autres personnages. Si c'est volontaire de la part de l'auteur, c'est bien fait; sinon ça aurait bien de nous livrer un peu plus d'info personnelles sur les personnages. Surtout par rapport à la fin et la conclusion.

Ce que je pense du thème général du livre : C'est toujours risqué et compliqué d'utiliser l'actualité comme base à une intrigue surtout lorsqu'il s'agit de terrorisme et de la situation en Syrie. L'auteur s'en est bien sorti et a utilisé de manière judicieuse tous ces éléments. il n'y a pas de parti pris, il a su rester objectif. Je note aussi une bonne documentation "rugdystique" :-)

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui. voir une série si on développe un peu l'intrigue et les personnages. M'a fait penser à la série "le bureau des légendes".