Fort Valerie
employée
38 ans

Poitiers

Statut
Lecteur d'Or - 40 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES GENRES LITTERAIRES
TOUS LES ROMANS
Sentimental
Policier
Thriller
...
Livres téléchargés
49
Moyenne des notes attribuées
5.55/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

8.27 Appréciation globale

9.30 Appréciation Littéraire

De l'Intérieur

Quelques années après la mort de sa mère qui s’est laissée mourir de chagrin, Victoire découvre dans le grenier les lettres enflammées d’un homme mystérieux. Au fil de la lecture, elle comprend que sa mère a entretenu une relation passionnée avec cet homme, un jeune policier. Persuadée qu’il est son père, Victoire prend alors la décision de devenir policier pour le retrouver. Après de brillantes études en droit et le succès au concours d’officier, c’est en lieutenant de police stagiaire qu’elle débarque au commissariat de Nantes où son père travaille.

Sous la coupe d’un capitaine de Police désenchanté, Victoire va découvrir le monde police de l’intérieur. Ce n’est pas la grande police qui fait rêver, celle des médias ou des séries télévisées. Non, là, il s’agit d’une police au plus proche des hommes, la police « des gens » comme ils disent en interne, un monde absurde où bien souvent le policier se transforme en héros Sisyphien du quotidien.

Après une rencontre surprenante avec un étudiant exalté qui va tomber follement amoureux d’elle, Victoire va enfin rencontrer son père, un homme retranché et ténébreux, policier en fin de carrière. Les retrouvailles seront brutales et réveilleront des douleurs enfouies. Victoire devra s’affranchir d’une terrible annonce, le décès de sa mère vingt ans auparavant.

Durant son stage, Victoire fréquentera trois hommes de générations différentes qui pourtant semblent avoir le même parcours, trois hommes isolés et affligés par le poids d’une vie déraisonnable. Victoire va modifier leurs trajectoires en leur redonnant un second souffle. Elle va surtout leur permettre de comprendre que le bonheur se conjugue au présent, ici et maintenant.

Refusant la fatalité, Victoire affrontera avec courage et détermination la vie qu’elle s’est choisie pour s’offrir une autre destinée sur le chemin de la liberté.

De l’intérieur n’est par un roman policier, c’est peut-être tout simplement un roman de police.

Mon résumé

Victoire est entrée dans la police pour faire la connaissance de son père biologique qui est policier. Elle a donc choisit de faire son stage dans le commissariat où il travaille et elle a de la chance parce que tous les policiers qu'elle y rencontre sont des personnes très intéressantes.

Appréciation générale

En une phrase : Je l'ai pris dans la catégorie « Policier ». Ce n'est pas du tout un policier : le style littéraire ne conviendrait pas du tout et ça manque d'action. Pour moi, la dominante est sentimentale, mais là encore le style est trop littéraire pour la catégorie « Sentimental », il n'y a qu'en « Contemporain » qu'il peut vraiment trouver son public, me semble-t-il. On a une belle écriture, une réflexion de qualité sur la police et une histoire sentimentale, qu'on aime ou qu'on n'aime pas, mais qui est plutôt bien construite. C'est vraiment un ouvrage à lire mais ce n'est pas pour tout le monde.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Une belle écriture : à plusieurs moments, je me suis rendue compte que je lisais simplement pour le plaisir de ces belles phrases.

Autres commentaires

Style littéraire : Il y a quasiment pas de fautes, quelques mots manquants. C'est globalement très bien écrit même si je n'aime pas certaines tournures. Ça se regarde un peu trop, les exposés des policiers ne font pas réalistes : on n'est pas du tout dans l'action, on est dans la contemplation. En Contemporain : 9,3 mais en Policier, beaucoup moins.

Mon sentiment sur le titre du livre : ça va

Ce que je pense des personnages : Victoire est bizarrement décrite : il est tellement répété qu'elle est pleine de courbes qui se bringuebalent à chacun de ses pas que je l'imaginais dégoulinante de bourrelets mais vers la fin il est dit qu'elle a juste un peu de ventre. Je n'ai pas vraiment réussi à m'en faire une représentation physique si ce n'est celle d'une femme chevaline. Mais niveau caractère, elle m'a assez plu, à part dans le choix de son petit étudiant comme une copie du mari de sa mère. Les autres personnages sont bien.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème général, c'est la reproduction intergénérationnelle. Victoire devient policier comme son père, reproduction choisie et vit ses histoires d'amour comme sa mère : elle se prend un compagnon raisonnable, facile à manier mais ira rapidement chercher les sensations ailleurs, reproduction plus inconsciente. C'est exaspérant mais c'est la vie.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Non. L'histoire est vraiment banale, ce qui fait la valeur de l'ouvrage c'est son écriture.