letardm

letardm
62 ans / SAINT AUBIN DE MEDOC
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Contemporain Aventure Régional Autobiographique Sentimental Policier Thriller AUTRES GENRES QUE ROMAN Philosophie/ religion Théâtre Essais Actualité/ Politique
Inscrit(e) le : 13-Oct-2016
Envoyer un message

« retraitée ( cadre de santé) »

J'ai évalué 38 livre(s).

Votre fiche de lecture

6.00 Appréciation globale

7.00 Appréciation Littéraire

J'ai vu

Dans mon essai, je me sers de tous mes voyages et aventures pour pouvoir donner un avis critique sur notre monde. Le monde est beau, l'humanité est attachante, la planète ne demande qu'à subsiter avec ou sans l'homme. Pour notre jeunesse, je voudrais faire passer un message afin que nous puissions continuer à contempler les merveilles de la terre.

Mon résumé

l auteur retrace ses explorations à travers la terre. ses destinations du nord au sud, comme de l'est à l'ouest avec des rencontres avec les autochtones, la nature , la faune , la flore et dresse un portrait impitoyable des dégradations occasionnées par la bêtise humaine.ce constat conduit à un appel à la responsabilité de chacun pour temporiser le carnage et laisser une terre où les futures générations puissent vivre en harmonie avec toutes les civilisations, la faune et la flore

Appréciation générale

En une phrase : le thème abordé est passionnant , mais il est traité pour moi d'une manière qui me dérange. la première partie moralisatrice , culpabilisante qui condamne l'activité humaine et ses excès. ce qui m'interpelle c'est que l'auteur sillonne le monde , en exploitant toute l'activité humaine précédente ou actuelle( 4/4 avec carburant polluant, équipé de technologie performante pour faire face aux aléas... GPS, mobile intercellulaire... ) toute cette technologie détourne des matériaux pour le confort et le bien être du baroudeur, mais qu'aujourd'hui on ne sait pas recycler les divers composants..on pollue les autochtones en leur faisant des cadeaux qui ne sont pas adaptés à leur mode de vie. je veux voir cela comme une offrande.. don-contre don. la deuxième partie, dans le récit des voyages est plus inintéressante pour la rencontre et le partage de ces rencontres avec le lecteur. il y dénonce les différentes politiques de tous les pays , pour des intérêts égocentriques des pouvoirs en jeux. la troisième partie mériterait plus de nuances. la prise de conscience de ces problèmes doivent être pris à la base de la vie. pour un impact sur les populations. la fin est plus un appel à un réveil de la conscience du lecteur et le sensibiliser à modifier et faire modifier le comportement humain pour épargner la terre qui nous accueille

Ce que j'ai particulièrement apprécié : la deuxième partie est très intéressante , car on voyage et on identifie ce qui se passe en prenant conscience des méfaits de l'humain sur l'environnement

Autres commentaires

Style littéraire : quelques fautes. certaines expressions impropres.

Mon sentiment sur le titre du livre : j'aurais plus utilisé le verbe "regarder", car voir :on perçoit avec les yeux et, regarder: "on a vu, et on laisse son regard pour percevoir autre chose, il y a une décision" . et dans ce témoignage il y a plus que la vue, c est accompagné d'une intention d'interpeler le lecteur.

Ce que je pense des personnages : véritable baroudeur, sensibilisé au devenir de la terre , sur laquelle nous ne sommes qu'un hôte de passage qui ne la respecte pas. on sent de la passion, une véritable implication et un soucis de vouloir changer, ou modifier le comportement de ses semblables. ce qui me semble très ambitieux, car il faudra beaucoup de générations pour changer la tendance actuelle.

Ce que je pense du thème général du livre : thème d'actualité , qui est un véritable enjeux pour les générations futures et dont il faut y remédier aujourd'hui.

Ce livre ferait-il un bon film ? : ferait sans doute un bon documentaire, avec des commentaires moins acerbes et plus fouillés.