Fort Valerie

Fort Valerie
38 ans / Poitiers
Genres évalués :
TOUS LES GENRES LITTERAIRES TOUS LES ROMANS Sentimental Policier Thriller Sociologie Divers
Inscrit(e) le : 08-Sep-2009
Envoyer un message

« employée »

J'ai évalué 30 livre(s).

Votre fiche de lecture

7.09 Appréciation Globale

8.08 Appréciation Littéraire

Entre Trois et Quatre

Ronan et Gratziella sont attablés avec leur petit garçon dans une brasserie. Le couple est séparé et ils se disputent la garde de l'enfant pour le week-end. Ils discutent sec. ils avancent tour à tour des arguments. Ils ne cherchent aucunement à conserver la garde de leur enfant, bien au contraire, ce père et cette mère avancent des pions pour s'en délester. La partie piétine. une improvisation ondule, une brèche dans l'espace et hop ! Ils s'éclipsent tous les deux de l'établissement en laissant l'enfant aux soins de l'autre. Le petit garçon reste seul. Tétanisé. Il est seul et abandonné dans une brasserie à l'âge de trois ou quatre ans. S'en suit alors un week-end compliqué pour chacun de mes personnages. C'est l'histoire d'un gosse laissé pour compte sur les bancs d'une brasserie. C'est l'histoire d'une femme fragile qui a perdu le sens des priorités. C'est l'histoire d'un narcissique qui avale la vie jusqu'à la dernière goutte. Bref, c'est l'histoire d'un couple qui emprunte trop de raccourcis.

Mon résumé

Ronan et Gratziella sont les parents séparés d'un enfant qui n'a pas encore 4 ans. Préoccupés par leurs petits problèmes et un peu lâches, ils décident tous deux de quitter la brasserie en douce, en laissant l'enfant à l'autre. Le petit garçon traumatisé ne sait pas aider les enquêteurs à retrouver ses parents et ce n'est qu'après presque deux jours que ces derniers se rendent compte qu'ils ont abandonné leur enfant.

Appréciation générale

En une phrase : Une histoire originale avec des jeunes parents pleins de défauts ordinaires qui les conduisent à quelque chose de très grave.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Des personnages très attachants. Et j'ai bien aimé la dernière page, dans cette fin où Teddy est encore presque oublié.

Autres commentaires

Style littéraire : Des petites phrases simples, pas très riches mais qui conviennent pas à l'histoire et aux personnages.

Mon sentiment sur le titre du livre : Très bien. C'est l'âge de Teddy, mais ça évoque surtout la façon dont les parents peuvent parfois insérer leurs enfants dans leurs emplois du temps surchargés.

Ce que je pense des personnages : Gratziella : son prénom lui va plutôt bien. Dommage qu'il y ait ce T qui l'alourdit. J'ai beaucoup aimé sa personnalité, un peu moins l'égocentrique Ronan. Quant au petit Teddy, on voudrait que sa mère n'aime jamais plus les chiens que lui. Le serveur de la brasserie est parfait.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème général, ce sont les petites négligences parentales qui peuvent tourner au drame, comme ces enfants laissés dans des voitures au soleil. Lorsque l'un d'eux meurt, tout le monde juge et condamne, pourtant combien ont été laissés ainsi sur un parking le temps d'une course qu'on estime devoir être rapide ? Des erreurs que l'on fait, puis qu'on oublie vite parce qu'elles n'ont pas eu de graves conséquences, mais pour d'autres elles sont fatales. Un petit ouvrage à publier pour faire réfléchir avec l'été qui arrive.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui