Perrier Charlene
docteur en médecine vétérinaire
35 ans

guenin

Statut
Lecteur d'Or - 35 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
Contemporain
Sentimental
Policier
Thriller
Fantastique
...
Livres téléchargés
37
Moyenne des notes attribuées
7.71/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

6.92 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

AU CHANT DU CORMORAN

La décision de bâtir un barrage hydraulique sur la rivière Allong, dans une contrée aride du sud de la France, n’a jamais fait l’unanimité, loin s’en faut. Bordé de collines rouge feu, le lac d’Alluenga se rapporte pour beaucoup à une histoire aussi bien absurde que dramatique.
L’officier de police Aleph vient juste de prendre ses fonctions au petit commissariat local lorsque le corps du vieux berger Pierrot est retrouvé noyé dans les eaux sombres. S’agit-il d’un meurtre, d’un accident ?
D’autres cadavres émergent bientôt sur le pourtour du lac, retraçant en filigrane les différentes étapes qui ont conduit à la métamorphose de ce coin du monde, une histoire que beaucoup s’efforcent d’occulter. Le point de convergence de tous ces morts est un petit village exproprié, oublié sur le rivage et qui s’apparente aujourd’hui à un champ de ruines. Des personnages se croisent, hauts en couleurs : que cachent véritablement ce Nain, acrobate de cirque, et ce maire pittoresque d’une commune sans habitants ?
À mesure qu’il mène son enquête, y mêlant la maladresse du débutant et d’obscurs motifs personnels, Aleph met à jour une vaste intrigue politico financière, dont la portée le dépasse d’assez loin. Une intrigue prenant racine, non seulement dans le passé trouble de la région, mais également dans sa propre histoire familiale.

Mon résumé

Le comissaire aleph nouvellement arrivé dans la région doit faire face à une série de meurtre commis sur les rives du lac artificiel près d un hameau englouti. En parallèle il va aussi devoir faire face à son passé.

Appréciation générale

En une phrase : Rien à reprocher à ce roman mais je n'ai personnellement pas accroché.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : En soit, trame de l'histoire bien ficelee...

Autres commentaires

Style littéraire : Rien de particulier à dire.

Mon sentiment sur le titre du livre : Les cormorans sont omniprésents sur le lac où se passe l'intrigue. Ces oiseaux sont considérés comme des oiseaux de mauvaise augure dans ce roman. Aleph fait beaucoup référence au chant du rossignol lors de ses souvenirs et évoque le chant des cormorans pour clôturer le roman.

Ce que je pense des personnages : C'est le personnage d'aleph qui est le plus développé dans ce roman, en quête de vérité mais plus sur son passé que sur les événements actuels mais aussi en quête d'identité.

Ce que je pense du thème général du livre : La quête de vérité, on ne peut être réellement soi même tant qu'il réside une ombre sur notre passé.

Ce livre ferait-il un bon film ? : ?