Masson Dominique
écrivain sous pseudo : 2 livres à compte d'éditeur sous pseudo, artiste partenaire créatrice et coloriste de mandalas pour un site international de coloriages justcolor.net sous le pseudo domandalas, bâtisseuse de mondes fantastiques parfois angoissants.
58 ans

Statut
Lecteur d'Or - 174 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
Contemporain
Aventure
Régional
Autobiographique
Sentimental
...
Livres téléchargés
391
Moyenne des notes attribuées
7.75/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

4.25 Appréciation globale

7.00 Appréciation Littéraire

La Morsure De L'ombre H

|
En cet hiver de 1855, terriblement éprouvant dû à un froid exceptionnel qui paralyse la France, Jochen de Roquebrune venait de recevoir une invitation à une grande chasse, qui aurait dû l’enchanter. Hélas, le bristol était trompeur. L’enfer allait s’ouvrir sous ses pas.
Ni le regard irisé de mauve de la jolie comtesse de Saint-Pier, ni la présence d’invités aussi prestigieux que Victor Hugo, Charles Baudelaire ou Gérard de Nerval, n’allaient lui éviter de se poser la seule question qui valait le coup d’être entendue.
« Vaut-il mieux mourir dedans ou dehors ?
Dans le somptueux manoir isolé de tout, plongé dans la peine-ombre, une lumière essai de poindre. Pour eux, mais aussi pour l’humanité.

Mon résumé

L'histoire se déroule au XIXe siècle. Un flic, Jochen de Roquebrune, est invité à une "chasse" offerte pour ses 37 ans. Où il y a des écrivains en passe de devenir célèbres. C'est un hiver rigoureux qui va les piéger. Il y a une recherche de pierres étoilées, objets magiques venus du début de l’ère chrétienne. Elles circulent à travers les pays et sont surveillées. Une secte agit dans l'ombre : les fils du Tonnerre ou les Boanergués, nom donné par Jésus Christ. Ils les cherchent pour les ramener à leur lieu initial. Ils n’hésitent pas à tuer pour elles.

Appréciation générale

En une phrase : c'est une histoire originale, fluide. Dommage pour des incohérences sur certains termes style "homicidé. Beaucoup de mépris envers les femmes dans leurs dénominations ou actes (style appellation les femelles).

Ce que j'ai particulièrement apprécié : c'est une histoire originale, fluide.

Autres commentaires

Style littéraire : c'est une histoire originale, fluide. Dommage pour des incohérences sur certains termes style "homicidé. Beaucoup de mépris envers les femmes dans leurs dénominations ou actes (style appellation les femelles).

Mon sentiment sur le titre du livre : Peu adapté.

Ce que je pense des personnages : Ils ne paraissent pas crédibles, ils font plus 21e siècle que 19eme.

Ce que je pense du thème général du livre : original

Ce livre ferait-il un bon film ? : peut-être.