letardm

letardm
62 ans / SAINT AUBIN DE MEDOC
Genres évalués :
TOUS LES ROMANS Contemporain Aventure Régional Autobiographique Sentimental Policier Thriller AUTRES GENRES QUE ROMAN Philosophie/ religion Théâtre Essais Actualité/ Politique
Inscrit(e) le : 13-Oct-2016
Envoyer un message

« retraitée ( cadre de santé) »

J'ai évalué 38 livre(s).

Votre fiche de lecture

8.00 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

"Le jour et le jour d'après"

Par deçà et au-delà de la foi, de l'obscurantisme, du printemps arabe et de ses retombées, d’une certaine élite qui déprime et qui baisse les bras face à des politiques déconnectés… Par deçà et au-delà du poids des interdits et de la condition des femmes en Orient, deux Égyptiens : Idriss, un homme d’un certain âge, angoissé, habité, hanté par l’idée de mourir ; et une jeune femme, Sofia, qui a du mal à assimiler et à admettre son discours.
Deux personnages qui se rencontrent et se rejoignent autour de leurs choix atypiques en commun et d’une certaine nostalgie pour le Caire; le Caire qu’ils ont quitté pour vivre et s’établir dans l’atmosphère paisible de Casablanca.
Deux Égyptiens à Casablanca donc, et une rencontre sur fond de malaises psychologiques de part et d’autre d’une équation rendue apparemment impossible, voire socialement réprimée et condamnée.
Un aéroport. Un avion. Un Christ et des confidences à ses pieds. Des regrets par-ci, des rêves par là. Ainsi va commencer le jour : une histoire d’amour. Une passion. Une passion infinie, ardente, dévorante.
Tout va les unir, mais il faut bien que quelque chose à la hauteur de cette passion les sépare. Un vecteur d’importance. C’est alors que commencera le jour d’après avec une approche pour le moins inattendue.
Deux jours comme deux amours. Plusieurs voix, expériences, passions comme les secondes, les minutes et les heures de ces deux jours vécus comme, encore, passion ardente, infinie, dévorante. Le jour et le jour d’après est le roman de cette dévoration qui replace la sensibilité, l’amour, l’interdit et l’excès au cœur de la vie. Le lecteur découvrira dans ce roman un style original, un style qui lui est propre, un style peu habituel, dans la mesure où le roman dialogue avec l’essai et que l’érotisme n’envahit pas tout à fait la spiritualité, que la passion maintient un équilibre qui prête à cette œuvre un caractère et une originalité inédits.

Mon résumé

Idriss et Sofia,deux êtres que rien n'aurait du rapprocher, mais le miracle de l'amour fera le reste. un amour profond et sincère,vivra t il clandestinement aux yeux de tous? ce couple saura t il affronter le regard des autres et faire fi des tabous de la société. leur passion commune pour les voyages à travers le monde,leurs différences renforcent leur attachement, cela suffira t il pour le vivre au grand jour, ou la vie se chargera t elle de bousculer cet homéostasie ?

Appréciation générale

En une phrase : roman étonnant par l'écriture, qui au début de ma lecture m'a dérouté. façon très originale de traiter de la différence d'age en amour dans une société même moderne, avec des personnes libérées.beaucoup de thèmes de société (l'amour, l'avenir,la temporalité, la constance,la passion, la rencontre, la mort, la vieillesse, la décrépitude, la séparation, la politique,le terrorisme, les extrémismes, la religion, la condition féminine, le travail....) sont abordés dans un style surprenant.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : roman riche et enrichissant

Autres commentaires

Style littéraire : vocabulaire riche, avec beaucoup de références littéraires. au début j'ai été déroutée par l’écriture, avec beaucoup de comparaisons, de qualificatifs, qui faisaient plus catalogues, tout en étant très intéressant.

Mon sentiment sur le titre du livre : adapté

Ce que je pense des personnages : Idriss, l'homme qui s'est réalisé, comme un homme d'affaires reconnu , mais qui est passé à coté de sa vie personnelle d'homme. la rencontre avec Sofia, bouscule ce qu'il a vécu auparavant et pour la protéger se prive de vivre au grand jour ce qu'il ressent pour elle.plein de respect pour Sofia, et pour la protéger, ils vivent dans la clandestinité.il est prévenant attentionné, surprotecteur. Sofia, elle une jeune femme libérée, pressée par sa famille et la société de construire une famille, heurte le conformisme de ses proches par le rapprochement affectif avec une homme qui pourrait être son père. elle veut vivre son amour et le vit dans l'ombre. chacun est déterminé, avec sa personnalité et son éducation propre, à vivre son amour dans l'ombre, malgré quelques atermoiements.

Ce que je pense du thème général du livre : thème intéressant et toujours d'actualité, abordé de façon originale . la différence d'age en amour est parfois bousculée par les accidents imprévisibles de la vie, qui se joue d'eux et leurs certitudes. la différence d'age dans l'amour , dans une société faite de conventions, de tabous , de culture où l'homme domine, est abordée de façon originale, avec une grande culture littéraire. cette différence d'age se conforme à la norme dans le sens où Idriss se veut le socle, le guide de la vie de Sofia. cet amour se vit sur la différence de l'age où Idriss est un peu le "père symbolique" et Sofia la jeune femme libérée, qui se nourrit de ce qu'Idriss lui fait vivre. il est son guide, pour qu'elle se trouve, se retrouve, ou se reconstruise.

Ce livre ferait-il un bon film ? : oui