Fort
Fort
employée
38 ans

Poitiers

Statut
Lecteur d'Or - 39 livre(s) évalué(s)
Genres Favoris
TOUS LES GENRES LITTERAIRES
TOUS LES ROMANS
Sentimental
Policier
Thriller
...
Livres téléchargés
49
Moyenne des notes attribuées
5.69/10
Envoyer un message

Votre fiche de lecture

7.46 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

à vous de jouer

Le meurtre de l’égérie du « New Five », un club échangiste très en vogue, effraie le microcosme libertin de la capitale. Ce nouveau cadavre s’ajoute à une liste déjà trop longue de corps découverts à même les trottoirs !
Des victimes sans aucun point commun ?
Des cadavres déposés au hasard des rues ?
Le mode opératoire, toujours identique, révèle-t-il l’ombre d’un « moralisateur » tueur en série ?

Alors qu’au « 36 Quai des Orfèvres », le Commandant Lefleg ne parvient pas à relier tous ces éléments, une série de lettres énigmatiques plonge le vieux policier au cœur d’un jeu de piste morbide.
Jusqu’où acceptera-t-il d’aller pour gagner cette course contre la montre où ésotérisme, mystère et intérêts politiciens vont à l’encontre de la raison d’État ?
Quelle sordide vérité se cache derrière les inconcevables découvertes de Lefleg et son équipe ?
-------
L'accroche :
Le joli corps d’une habituée d’un club échangiste s’ajoute aux cadavres moins exquis retrouvés un peu partout sur les trottoirs de Paris. Pièces d’un puzzle macabre ou pions d’un jeu obscur entre ésotérisme et politique ? Lefleg est emporté malgré lui dans les jeux de société du côté obscur de la capitale.

Mon résumé

Des cadavres sont abandonnés en différents lieux. Ils semblent n'être liés par rien d'autre que le jeu auquel le tueur se livrerait avec la police, mais il y a peut-être plus de joueurs qu'il n'y paraît dans cette partie.

Appréciation générale

En une phrase : Une histoire vraiment bonne mais une écriture juste satisfaisante.

Ce que j'ai particulièrement apprécié : Bonne histoire cohérente, relativement originale.

Autres commentaires

Style littéraire : Écriture un peu trop basique. C'est bien écrit mais ça manque de caractère, d'identité. Je me suis même demandée s'il n'y avait pas deux auteurs car on a une première partie assez froide avec peu de fautes puis après l'arrestation de Duverne, il y a beaucoup plus de fautes mais aussi un peu plus de personnalité dans l'écriture.

Mon sentiment sur le titre du livre : Moyen : certes, il est question d'une partie de scrabble mais les différents personnages ne participent pas à la même partie.

Ce que je pense des personnages : Le personnage de Lefleg est bien mais son nom est mauvais puisqu'il évoque la mollesse, la tendance à aller au plus court, ce qui ne correspond heureusement pas au personnage. Duroulle, c'est son prénom qui fait vieille fille pas dynamique, mais c'est moins gênant puisque le nom est plus utilisé. Après, je n'aime pas le fait qu'elle se cache derrière son boulot pour ne pas assumer sa vie privée : tant que ce n'est pas son compagnon qui lui reproche un manque de présence, qu'est-ce qu'elle a à faire sa nunuche à vouloir mettre fin à une relation si ce n'est pas ce dont elle a envie ? C'est là qu'il y a le seul problème de contenu dans cette histoire : soit Charles est son ex (parce qu'elle n'en veut plus) et ça rend la collaboration compliquée mais comme c'est un gentil garçon il accepte quand même, soit elle est toujours avec et il y a aussi matière à créer de l'histoire dans cette hypothèse, mais ce ni oui ni non, c'est rasoir. Les victimes : certaines ont un peu de vie. C'est un peu léger mais c'est déjà bien. Le personnage de Duverne fonctionne. Peu de personnalité, pas de description physique me semble-t-il, mais ça correspond tout à fait au peu d'existence du personnage.

Ce que je pense du thème général du livre : Le thème général est un classique du policier : pour faire toujours plus d'argent, certains sont incapables d'accepter les limites de l'expérimentation à visée scientifique.

Ce livre ferait-il un bon film ? : Oui