sylgirard

sylgirard
64 ans / le tholonet
Genres évalués :
Autobiographique Policier Thriller
Inscrit(e) le : 09-Mar-2017
Envoyer un message

« retraitée infirmiere »

J'ai évalué 2 livre(s).

J'ai lu et évalué parmi les livres édités

Je n'ai encore rien lu dans cette catégorie

J'ai lu ces manuscrits

8.00 Appréciation Globale

7.00 Appréciation Littéraire

LES AUTRUCHES

Comment avait-elle pu en arriver là? Qu’est-ce qui avait merdé? Elle avait tout pour être heureuse. Vue de l’extérieur, sa vie ressemblait à un rêve. A 37 ans, elle était la princesse du conte de fée à qui tout réussit.
Tout cela lui semblait complètement dérisoire aujourd’hui. Intérieurement, elle était un champ de ruines. Elle ne pouvait plus continuer à se mentir, à elle aussi faire l’autruche, noyée dans ses addictions et comportements destructeurs.
Au pied du mur, Camille n’avait plus le choix que de confronter ses démons, accepter de lever le voile sur son passé. Sa survie en dépendait. Elle ne pouvait plus continuer à souffrir perpétuellement. Cela durait depuis trop longtemps, presque 30 ans à vrai dire.

Mon appréciation
sylgirard
7.50 sylgirard - (13100) / 18-Mar-2017

un livre qui se lit de manière agréable avec parfois des moments qui s'étirent en longueur.
Lire l'évaluation complète

7.00 Appréciation Globale

8.00 Appréciation Littéraire

Noces en Barbarie

Cela se passe durant la guerre civile d’Algérie.
Trois jeunes gens (deux filles cousines et un jeune homme) sont enlevés sur la route Alger/Oran par des terroristes. Le calvaire commence pour les trois détenus séparément.
L’héroïne médecin séquestrée par l'emir, sert de monnaie d’échange pour obtenir du materiel et des produit médicaux, son père étant pharmacien et riche industriel. C'est alors que s’opère le syndrome de Stockholm au fil de confrontations de disputes et de provocations avec son geôlier. L'amour fini par naître entre les deux personnages dans cette cohabitation sordide.

Mon appréciation
sylgirard
7.50 sylgirard - (13100) / 20-Mar-2017

histoire intéressante, émouvante, mais lassante, les faits s'éternisent , le début est parlant ainsi que les 40 pages de la fin .
Lire l'évaluation complète