6.00 Appréciation globale

5.00 Appréciation Littéraire

Elle avait si bon goût

David, spéculateur en coton, voue sa vie à son métier. Engoncé dans un carcan familial qui l’a toujours empêché de vivre ses rêves, il rêve sa vie.
Pour cela, chaque image, chaque odeur est une invitation au voyage, un bouleversement, une porte ouverte sur tous les possibles.
Jusqu’à sa rencontre olfactive avec Alice dont il ne sait rien mais dont la seule odeur a contribué à redéfinir sa vie.
Désormais, son monde tourne autour d’elle.
Alors qu’il travaille sans relâche, David accepte de prendre une journée de congé pour participer à un barbecue rural. Ce sera pour lui la première et seule occasion de partager Alice, lui qui ne désire qu’une chose, ne l’avoir qu’à lui.

Cécile Costa-Rey
Cécile Costa-Rey

50 ans - (57970)
Blog de l'auteur

« Agée de 48 ans, je vis en Moselle avec mes deux enfants depuis 6 ans. L'écriture a toujours fait partie de ma vie, de façon plus ou moins forte en fonction des aléas. Pourtant le besoin d'écrire a toujours été présent. »

Ils ont lu ce livre

Leguerrier
5.50 Leguerrier - (15100) / 14-Dec-2015

Dans ce roman ,l'auteur décrit ,de manière très réaliste, la vie professionnelle et personnelle entièrement programmée d' un spéculateur, David ,qui n'est pas heureux . Puis, l'auteur relate sa rencontre olfactive avec Alice , une hôtesse de l'air...
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...