7.75 Appréciation Globale

8.00 Appréciation Littéraire

Le chemin des collines

En 1817 Siméon Gasquet, soldat de l'empire, est démobilisé après avoir fait toutes les campagnes de Napoléon Bonaparte. Il n'a plus de famille mais il lui reste une sœur, qu'il va retrouver dans un petit village entre Sainte Victoire et Durance. Il fonde une famille et achète une terre qu'ils vont exploiter. Après sa mort, le manque d'eau et les rudes conditions de vie seront la cause de l'abandon du domaine par ses enfants. En 1943 il ne reste plus que les ruines d'une ferme.
Pendant leurs vacances Emile et Annie passent beaucoup de temps dans ces vielles pierres et vont connaitre enfin l'histoire et la fin de cette famille disparue.
En juin 1944 le père d'Annie est fusillé avec quinze maquisards dans les collines par un commando de la tristement célèbre Waffen SS. Au mois de septembre en retournant à la ferme des Gasquet ils surprennent un déserteur de l'armée allemande. Annie, afin de défendre son ami, va le blesser grièvement. Ils découvrent qu'il s'agit d'Hans Dreyer dont le rôle fut déterminant dans la mort de son père.
Jugé et condamné Hans Dreyer réussit à s'évader en1959.
Il est déterminé à se venger.

gil bervo
gil bervo

83 front.book.author_anos - (13380)
Blog de l'auteurBlog de l'auteur

« Je suis artiste peintre et je découvre bien tard la passion d'écrire et de raconter des histoires, je souhaite qu'elles puissent être lues et appréciées, ce serait un grand bonheur. »

Ils ont lu ce livre

Gaul Patricia
8.00 Gaul Patricia - (54360) / 16-Dec-2016

j'ai aimé cette histoire, j'aurais aussi aimé vivre ce genre de vacances avec un ami d'enfance (si on fait l'impasse sur l'assassinat). Ainsi que la motivation de ce petit garçon pour reconstruire ce domaine qui avait déjà son histoire
Lire l'évaluation complète

Théodore Chevallier
7.75 Théodore Chevallier - (03000) / 09-Jan-2017

A retravailler sur la forme avant toute idée d'impression.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...