4.25 Appréciation Globale

5.25 Appréciation Littéraire

Jeu de miroirs

Héloïse observe la rue de la fenêtre de son appartement, au troisième étage. A 38 ans, les ouvrages qu’elle écrit sans relâche, depuis dix ans, connaissent le succès. Elle puise son inspiration dans les deux drames qui ont bouleversé sa vie : le décès de ses parents dans un accident d’avion, alors qu’ils allaient la rejoindre ; la mort, ensuite, de son fiancé dans un accident de voiture. Elle conduisait. Pour évacuer le remords et la détresse, elle écrit. Ses livres évoquent un unique thème, qu’elle soumet à des variations multiples : le passage de la vie à la mort.

Sa jeune sœur la rejoint pour déjeuner, tous les jeudis. Elle porte un lourd secret. Les deux femmes s’enferment dans leur silence. Le printemps balaiera les relents du passé.

MAS
MAS

62 ans - (94100)
Blog de l'auteur

« Je suis né en 1955 à Montauban, dans le Sud de la France. Après des études d’ingénieur à Toulouse, j’ai entrepris une carrière de haut-fonctionnaire. Au début de l’année 2010, j’ai décidé de rédiger des nouvelles dans mes moments de loisirs pour répondre à une aspiration ancienne. »

Ils ont lu ce livre

Ju
6.50 Ju - (22202) / 07-Jan-2017

Le resume et le debut du roman etaient prometteurs. Les incoherences rendent la lecture moins interessantes et a certains moments difficile. Le sujet du roman est original et pourrait donner un bon livre.
Lire l'évaluation complète

user removed
3.00 BEAUX Pierre-Jean - (20600) / 04-Feb-2017

Le manque d'intrigue n'encourage pas à poursuivre au delà des deux premiers chapitres. Trop de détails sans intérêt se bousculent sans nourrir l'histoire et apportent pas le moindre questionnement au lecteur.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Rabaud Emily
Moyen Rabaud Emily - (31460) / 19-Aug-2017

Je suis navrée mais je n'ai pas accroché. J'ai pourtant lu le manuscrit en entier.
Trop de descriptions, trop peu de rebondissements; la fin on l'attends et on l'espère.
Ce que j'aime : le découpage des chapitres et la lettre de Marie-Christine à la fin qui est magnifique