Le lien du sang

Note globale

6.00/10

Note littéraire

6.00/10

Policier

2 évaluations

172 pages

Vendredi 25 septembre 20015, il était vingt heures passé sur les hauteurs de Los Angeles et Dana Reich, photographe indépendante, fait les cent pas. Elle attend quelqu’un. Mais il est en retard. Un rendez-vous portant organisé avec Albert Williams, son mentor. Ancien journaliste d’investigation reconverti en directeur d’un magazine sportif. Ce dernier l’avait prise sous son aile et lui avait tout appris de son métier actuel, mais pas seulement. Grâce à lui, Dana avait gagné son pari. Une nouvelle vie. Un quotidien plus que confortable. Un carnet d’adresses bien rempli. Et depuis peu, un petit copain. Rick, animateur 3D. Ils s’étaient rencontrés au cours d’une soirée de travail pour elle. On ne se trompait pas en affirmant que tout roulait pour elle, s’il n’y avait pas eu son obsession débordante de réussir là où d’autres avaient échoué. Comme dans cette affaire d’une créatrice de mode connue et reconnue, retrouvée poignardée à son domicile. Léa Winslow. Une enquête vieille de neuf ans, qui avait à l’époque défrayé toutes les chroniques et sur laquelle elle était tombée dessus par hasard. Enfin presque ! Les grandes lignes lues rapidement n’avaient pas appris grand-chose à Dana jusqu’à ce qu’elle remarque un nom qui ne lui était pas étranger. Et pour cause ! C’était celui de son compagnon actuel. Ce dernier avait seize ans au moment des faits et était un ami de la famille et plus précisément de Morgane Winslow, la fille. Mais aussi un témoin indirect de cette affaire sordide, qui avait révélé la culpabilité incontestable du mari. Paul Winslow. Alors, pour quelle raison s’intéresser à une enquête résolue ? Parce que Dana détestait faire comme tout le monde. Et ce qui devait être au départ une simple curiosité malsaine devenait par la suite une chance unique de se faire un nom. Seulement, ouvrir la boîte de Pandore n’est pas sans risques et Dana va s’en rendre compte. Peut-être un peu tardivement d’ailleurs...
acheter

L'auteur

Maëlle
51 ans

Germainville

Mariée, cinquante ans. Et vingt années dans le commerce et la fabrication délicate de PLV avant d’improviser un virage à quatre-vingt-dix degrés et d'envisager une carrière dans l’optique.
Découvrir l'auteur

Ils ont lu ce livre

Lecteur en herbe
Langleur Lionel
8.00/10
excellent polar
Lire l'évaluation
Auteur
Renard Cindy
4.00/10
Dernière parution : Un dernier pas de danse
Lire l'évaluation

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...