0.00 Appréciation Globale

0.00 Appréciation Littéraire

Je ne suis...

Vers la fin des années 1970, Alex, jeune enfant malade qui a passé une bonne partie de sa vie à fréquenter les chambres d’hôpitaux de sa région. Un weekend, ses parents viennent le chercher pour lui faire une surprise. En espérant donner un peu de couleurs à cette vie monotone, ils l’emmènent voir une exposition d’art consacrée aux maîtres de l’expressionnisme. C’est le jour de l’inauguration. Au milieu de cette foule qui a fait se rameuter « le Tout-Paris », Alex a peur ; jusqu’à ce qu’une rencontre aussi fortuite qu’inattendue avec un tableau lui donne une raison valable de croire à un avenir.
Ce roman, c’est l’histoire de cette relation fantasque qu’Alex va entretenir, sans le savoir, avec le tableau tout au long du récit. À la fois, son confident, son ami imaginaire et quelques fois même le plus fervent de ses détracteurs, la toile sera la seule à lui rester fidèle jusqu’à la fin. Le tableau n’est pas un personnage à proprement parler. C’est un fil conducteur. C’est une idée, une vue de l’esprit qui est personnifiée par cette petite voix qui nous guide tous les jours. Quelques fois, on l’écoute, d’autres fois on fait semblant de ne pas l’entendre, mais quoiqu’il arrive, elle nous parle. Avec le temps, le tableau deviendra pour Alex le remède à ses maux du corps et de l’esprit.

fred opalka
fred opalka

39 ans - (94000)
Blog de l'auteur

« Marié avec deux enfants, j'ai longtemps cherché ce que je voulais devenir : archéologue, instituteur, chanteur ou encore banquier. J'aurais voulu être tout en même temps. L’écriture est le seul endroit qui me permet ça. »

Ils ont lu ce livre

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...