8.00 Appréciation globale

8.00 Appréciation Littéraire

La Fille d'Eve

Thérèse, Marie, Aimée : trois générations de femmes que lie un lourd secret. Elevée dans le vignoble bordelais par une mère dévote, fille illégitime d’un homme violent, brisé par la mort de son fils unique, Marie sera profondément marquée par l’éducation catholique austère qu’elle recevra, plus encore que par la maltraitance dont sa mère et elle seront victimes. Elle s’engagera, docile, dans un mariage dont le seul bénéfice qu’elle retirera sera d’avoir été mère. Divorcée, à Paris, elle s’essaiera à une liberté toute nouvelle mais tombera toujours plus bas en tentant désespérément de s’affranchir des règles qui lui ont été dictées. Elle partira à la recherche de ce père qu’elle n’a jamais connu, jusqu’en Turquie, où elle découvrira l’islam et rencontrera sa nouvelle famille. Témoin hagard de sa propre vie, victime comme tant d’autres, de la pression qui s’exerce sur les femmes, elle oscillera entre tentative de guérison et descente aux enfers sur fond d’alcool.
Marie est une femme fragile et mystique à la fois, engluée dans son passé, dépossédée de ses racines, tiraillée entre deux modèles féminins radicalement opposés. En amont, sa mère, Thérèse, possessive et aigrie, qui s’enfermera dans la religion pour survivre aux coups que lui a infligés la vie. En aval, sa fille, Aimée, passionnée, homosexuelle, qui combattra à sa manière l’obscurantisme. Une femme qui se cherche et tente de réparer les stigmates de son enfance. Aimée saura-t-elle délivrer sa mère de la prison qu’elle s’est elle-même construite ? Marie parviendra-t-elle à aimer à son tour et à devenir une femme véritablement libre ? Quant à Thérèse, qui mourra curieusement en paix avec sa conscience, quel nouveau secret enfouira-t-elle dans sa tombe ?
Ce roman est avant tout une histoire de femmes, qui aborde la complexité de la transmission mère-fille, volontaire ou inconsciente. Il met à nu les doutes et les contradictions de ses protagonistes et croise le passé et le présent comme on tisserait une toile dans laquelle la fille d’Eve se débat. Car c’est elle, Marie, à la fois porteuse de son histoire et du péché originel, elle, qui a reçu la culpabilité pour héritage et dont la vie sera définitivement entachée par les choix des autres, elle qui, un jour, osera affronter la vérité dans un acte de résilience libératoire. Mais les secrets que l’on nous révèle ne sont parfois qu’un leurre…

KLERVI
KLERVI

42 front.book.author_anos - (44521)
Blog de l'auteurBlog de l'auteur

« Professeur de lettres-anglais dans un lycée professionnel de la région nantaise, je suis mariée et mère de trois enfants. Pour moi, l'écriture est indissociable de la lecture. Les mots me fascinent: mots pour s'ouvrir au monde à travers les langues étrangères, mots pour s'évader et donner corps à nos rêves, mots pour dire l'émotion et toucher du doigt la beauté. »

Ils ont lu ce livre

Auricombe
8.00 Auricombe - (78300) / 09-Jan-2017

Bon roman à la lecture aisée et agréable.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...