7.48 Appréciation Globale

8.36 Appréciation Littéraire

Je ne suis pas Fernand

Morgane est encore une enfant, presqu'une femme. Elle tente de cacher son homosexualité. Elle vit dans un village du Sud-Ouest de la France alors que la première guerre fait rage. Nous sommes en 1918. Le village est paisible, mais il l’eût été davantage sans ce jeune Fernand Laroche. Les comportements sont courtois jusqu'à ce que les villageois s'aperçoivent « qu'il en est... ». Les masques collent à la peau et l’hypocrisie finit par être de bonne foi. Pour fuir la lâcheté des hommes, leur haine et leurs pensées viciées, Morgane s'engage dans les rangs d'une armée en déroute et devient le soldat Lafforgues Morgan, 2nde classe, matricule 1404/1305. Son androgynie lui permet de se glisser dans l'uniforme mais à quel prix et jusqu'à quand ?

OSCAR
OSCAR

46 ans - (31380)
Blog de l'auteur

« Marié ; 46 ans. père de deux enfants Valentin 20 ans et Mathieu 24 ans. Originaire de ROUEN (76) et vivant à Toulouse (31) depuis 23 ans. J'évolue dans les métiers des transports et de la logistique »

Ils ont lu ce livre

Kuntz Laure
9.25 Kuntz Laure - (67310) / 26-Jan-2017

cette lecture m'a vraiment emportée: le rythme est omniprésent, pas une ligne d'ennui! Les émotions sont très fortes et très vraies, les personnages aux personnalités parfaitement construites. J'ai adoré le regard acerbe sur les réactions de la foule...
Lire l'évaluation complète

Auberger Pascale
8.35 Auberger Pascale - (45140) / 08-Jan-2017

Un vibrant appel à la tolérance pour combattre l'hypocrisie, le mensonge, la lâcheté sur fond de 1° guerre mondiale.
Lire l'évaluation complète

Champion Christine
8.00 Champion Christine - (31600) / 10-Jan-2017

On comprend bien ce que le personnage central ressent.
Lire l'évaluation complète

Sendra Jerome
7.50 Sendra Jerome - (31190) / 01-Feb-2017

c'est trop extrémiste et dans le jugement de l'homophobie. j'aurai apprécié plus de nuances et moins d'apriori. Tous n'est pas si linéaire.
Lire l'évaluation complète

Gaul Patricia
6.50 Gaul Patricia - (54360) / 20-Feb-2017

à revoir

le résumé du livre m'avait beaucoup plu. Mais l'histoire est trop portée sur des "slogans anti homo" et non sur la difficulté de vivre dans ce corps que l'on ne connait pas. J'aurais aimé ressentir beaucoup plus la problématique personnel...
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Ce livre n'a pas encore reçu de commentaire...