9.35 Appréciation Globale

9.25 Appréciation Littéraire

À chacun sa peine

Été 2015, deux meurtres spectaculaires s'enchainent, perpétrés sur les quais de Seine. Si les embarcations diffèrent, le modus operandi de l'assassin est le même : crucifixion, brûlure à l'épaule, message codé sur le torse de ses victimes. Bientôt surnommé L'Athée par la police judiciaire puis par les médias, ce dernier s'applique à brouiller les pistes mais se découvre un point commun avec le principal enquêteur à ses trousses, le commandant Marc DeSantis. Dés lors, la traque prend une dimension surprenante. D’autant que tout le monde s’en mêle, à commencer par l’Hôtel Matignon et la préfecture de police. Dans tout ça, quel est le rôle exact de Maxime Archambaud, un richissime chef d’entreprise ? Et que dire des activistes de groupuscule AA, surveillés par les renseignements généraux.
La fréquentation des hautes sphères oblige à apprendre certaines règles. Parfois à vitesse accélérée. Souvent à ses dépens.
Manipulation ou hypnose ?... Il est des expériences amères. Des concessions perverses. Des gens qui finissent mal.

Daniel Richard
Daniel Richard

51 ans - (34170)
Blog de l'auteur

« Né dans le nord en 1965. Père de famille. Mes passions sont centrées autour de la culture (lecture, musique, arts). »

Ils ont lu ce livre

Ledroit Corinne
10.00 Ledroit Corinne - (85230) / 11-Feb-2017

Un excellent livre.
Lire l'évaluation complète

Bourgeade Bruno
8.60 Bourgeade Bruno - (59118) / 28-Feb-2017

Bon livre pour ceux qui aime que la violence physique soit un élément clef de l'écriture. J'ai plus apprécié l'histoire dans l'histoire côté jeu d'influence sous les oraisons de la république.
Lire l'évaluation complète

Avis général du Comité de Lecture (Lecture incomplète)

Raffin Florent
Moyen Raffin Florent - (17230) / 26-Jul-2017

J'ai lu l'ouvrage en entier mais je n'ai pas pris de plaisir. La lecture n'est pas difficile, elle reste agréable, mais les dialogues sont beaucoup trop long et pèsent sur le déroulement de l'histoire qui du coup n'avance pas. Il faut aérer, et que cela soit plus dynamique.