Danquigny Danü
43 ans

Paris

C’est un drôle d’exercice d’écrire sa biographie quand on n’est pas encore mort. Gamin, j’écrivais des poésies qui parlaient de feuilles mortes et de clochards. Je voulais être aventurier, mais à l’école on m’a bien expliqué que ce n’était pas un vrai métier. Alors j’ai décidé de devenir détective privé, dans l’incompréhension générale. Plus tard, Hammett et Chandler m’ont appris que les bases du métier, c’était de tenir la bouteille et d’avoir été dans la police. Je me suis entraîné à boire et j’ai fait flic pendant deux ou trois ans. Et puis pendant ce temps-là, parce que c’est pas tout le boulot, j’écrivais des nouvelles et je jouais de la guitare avec des punks et des manouches. Ma licence de droit en poche, j’ai dit au revoir à la maison poulaga et je me suis acheté un imperméable. Je me suis installé en tant qu’enquêteur privé et je me suis bien amusé pendant près de dix ans. Et pendant ce temps-là, j’écrivais toujours, des heures volées à mon sommeil, à mes pauses déjeuner, à mes clients parfois. Dans ma ville d’abord, à Rennes, puis dans le grand Nord, à Lille et enfin à Paris. Et comme j’avais pris le temps d’étudier aussi un peu la criminologie, on m’a demandé de donner des cours à la fac. Au bout d’un moment, forcément, j’avais en quelque sorte fait le tour de la question. J’ai troqué ma loupe contre du temps libre, et je trouve que j’ai pas trop perdu au change. J’ai fini un roman, monté un groupe de surf garage, eu une petite fille et un petit garçon, publié mon premier texte, dans cet ordre-là. J'ai commis plusieurs nouvelles, dans les genres noir et anticipation : * Sapiens Incertus (nouvelle de SF parue dans l'anthologie "La Cour des Miracles", ed. Le Grimoire, 2015), * Les Aigles endormis, nouvelle qui a remporté le Trophée Anonym'us 2016, * Mauvaise Pioche, nouvelle d’ouverture du même Trophée, édition 2017, * Indice de récupération (nouvelle d’anticipation, Le Grimoire, 2017), * L’amertume du citron (La salamandre Liseuse, 2018), nouvelle lauréate du trophée de la nouvelle de Plaine Haute, * Ces Vices... (La salamandre liseuses, 2018), novella noire.
Envoyer un message
Mes passions

Les littératures de toutes les couleurs, le rock garage, le bruit.

Profil littéraire

J'écris essentiellement des textes noirs contemporains et de l'anticipation.

Mon métier

Anciennement détective privé, reconverti dans l'hotellerie pour y trouver du temps libre.

Mes références

Larges. De David Goodis à albert Cohen, en passant par Philip K. Dick et Robert Merle.

Mes projets de livre

Un second tome du présent opus. Un manuscrit en plein marathon éditorial sur l'Albanie, de la fin du régime à l'insurrection de 97. Des nouvelles, noires et de science-fiction.

Mes Livres

Policier
8.17/10

Un sac de bile

Un jeune homme se rêve justicier dans la ville de Rennes, bourgeoise fatiguée, battue par la pluie et malmenée par une criminalité qui l'avait épargnée jusqu'à l'aube du nouveau siècle.

337 pages