Sorel
56 ans

Mandres-les-Roses

Née en 1964 à Rabat, j'ai fait des études en classes préparatoires de lettres et à Sciences Po Paris, obtenu l'agrégation en 1993. Je suis professeur de français en lycée en région parisienne et soutenu une thèse à la Sorbonne sur Jean-Jacques Rousseau et le Rire en 2011, sous la direction de M. Michel Delon. Je suis divorcée et mère d'un garçon (24 ans) et deux filles (23 et 17 ans).
Envoyer un message
Mes passions

Je ne peux passer une journée sans lire ni écrire depuis le plus jeune âge. J'adore le cinéma, le jardinage, la marche à pied et surtout le fait de pouvoir transmettre mes passions et mes connaissances à autrui. Écrire est mon oxygène.

Profil littéraire

Mes lectures concernent aussi bien les romans contemporains que les grandes œuvres du 18ème et 19ème siècles, que je lisais déjà très jeune, au soleil de Casablanca. Après des études de lettres en classes préparatoires, un mémoire sur la Femme chez Montaigne et un doctorat sur Rousseau (qui devrait être publié prochainement), l'histoire de Thérèse Levasseur, cette inconnue, m'a intéressée. Le fait de raconter à la 1ère personne un récit de vie basé sur des recherches littéraires et historiques mais aussi sur une subjectivité plutôt mystérieuse a été pour moi une belle expérience. Cela m'a permis d'allier mes connaissances et mon plaisir d'écrire.

Mon métier

J'exerce le ''plus beau métier du monde'', celui d'enseignante et plus particulièrement de professeur de français en lycée en Seine-et-Marne.

Mes références

Pour ce manuscrit, l'influence évidente est évidemment celle des Confessions de Rousseau et plus largement de l'ensemble de son œuvre littéraire et philosophique que je connais bien - et au-delà celle des romans du XVIIIème siècle privilégiant l'artifice du ''manuscrit trouvé''. Les récits de vie (''La Vie de Marianne'', ''Le Paysan parvenu'' de Marivaux, ''La Vie de mon père'' de Restif de la Bretonne) mais aussi indéniablement ''Un coeur simple'' de Flaubert ont été mes références plu ou moins subjectives pour écrire ''Femme de Jean-Jacques''

Mes projets de livre

Je rédige actuellement une sorte de roman sur les réflexions dune ''ménagère'' d'aujourd'hui, femme au foyer sacrifiée par la société, avec réflexion sur l'utilité (ou non) du ménage. J'aimerais écrire aussi sur son envers, le ''syndrome de Diogène'', encore mal connu aujourd'hui, surtout chez les personnes âgées. J'ai commencé aussi l'histoire d'un divorce entre un homme homosexuel et une femme qui ignorait la sexualité originelle de son mari. Bref, le temps me manque !

Mes Livres

Historique
8.67/10

Moi, Thérèse, Femme de Jean-Jacques

Il s'agit de l'autobiographie fictive de Thérèse Levasseur, maîtresse, épouse puis veuve analphabète et méconnue de Jean-Jacques Rousseau, ayant eu cinq enfants, tous abandonnés, et ayant suivi son compagnon partout dans l'exil.

208 pages